Interdiction des sacs plastiques : quelles conséquences ?

Interdiction des sacs plastiques : quelles conséquences ?

Cela fait déjà pas mal d’années que les supermarchés et les magasins en général ont retirés de leur caisses les sachets en plastique mais pour autant le 1er juillet dernier, le gouvernement a publié un décret dans le cadre de la loi de transition énergétique qui met fin aux sacs plastiques. Il faut dire que même si beaucoup de supermarchés avaient anticipé ce changement, on pouvait encore trouver un peu partout ces fameux sacs à usage unique. Pour quelles raisons les sacs plastiques sont interdits ? Quel type de sac plastique est concerné ? Quels sacs plastique sont maintenant interdit ? C’est ce que nous allons tenter de vous expliquer ici.

Quels sacs plastiques sont interdits ?

Tous les ans, en France, ce ne sont pas moins de 5 milliards de sacs plastiques à usage uniques qui sont distribués en France aux caisses de supermarché et de boutique. Le nombre impressionnant a fini par devenir un problème d’ordre écologique. Avec une dégradation effective après 400 ans, on imagine facilement les dégâts que peuvent causer ces types de sacs dans la nature. Il fallait donc les bannir, ce qui a été fait avec cette loi (https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/008384).

A partir du 1er juillet, ce sont donc tous les sacs plastiques de moins de 50 µm d’épaisseur qui seront interdits. Vendus ou gratuits, tous les sacs de caisse en dessous de cette épaisseur sont bannis. Tous les commerces sont concernés : enseignes de distribution telles que les supérettes, supermarchés, magasins de surgelés, les magasins spécialisé dans l’alimentaire ou non (pharmacie, tabac, librairie, etc.).

Seuls les sacs plastique destiné à un emballage alimentaire, distribués en boucherie, en poissonnerie ou pour la pesée des fruits sont encore autorisés jusqu’au 1er janvier 2017. Après cette nouvelle échéance, il faudra alors que les commerçants proposent des sacs en papier ou en plastique biosourcé et compostable.

France : Sacs plastiques interdits

Les sacs plastiques concernés pas l’interdiction sont donc ceux qu’habituellement les clients trouvaient aux caisses et qui rendaient bien service à tous pour emballer ses courses et surtout à utiliser comme sacs poubelle. D’ailleurs de nombreux constructeurs d’équipements plastiques de la cuisine faisaient en quelque sorte d’adapter leurs contenants à la taille standard des sachets en question.

Pourquoi interdire les sacs plastique fins ?

L’objectif est avant tout de stopper le gaspillage engendré par ces produits non périssables. Selon le gouvernement, chaque année, ce serait 5 milliards de sacs fins en plastique qui seraient distribués aux caisses et 12 milliards distribués dans les rayons fruits et légumes. Un gaspillage colossal et un impact sur l’environnement gigantesque. En effet, les ménagères tellement habituées à les manipuler n’y prêtent pas beaucoup d’attention et ces derniers de retrouvent plus vite que prévu dans des lieux où ils ne devraient pas être, comme les jardins, les chaussées, la mer et bien d’autres endroits encore où ils polluent véritablement.

L’impact sur l’environnement sera considérable, et la faune, la flore seront les premiers à en bénéficier. Le domaine maritime devrait en être soulagé et le danger constitué par ces océans de plastique amoindri.

Comment les remplacer ? Quelles solutions alternatives ?

Il y deux grands types de solutions alternatives :

  • Les sacs réutilisables (sac en tissu essentiellement et sac plastique épais)
  • Les sacs biodégrables (sas biosourcé, sac en papier)

Qu’est ce qu’un sac biosourcé ?

Le sac biosourcé est un sac non-alimentaire composé en majeure partie de matière renouvelables ou organique issue de la biomasse (végétaux, amidon de maïs ou de pomme de terre) mais contient encore du plastique, celui-ci pourra en revanche totalement se dégrader en quelques mois ou années seulement.

Qui sont les grands gagnants ?

A l’heure actuelle de nombreuses industries se préparent à ce grand changement, Novamont et Cerbios pour ne pas les citer toutes. Le marché est grand et ces nouveaux concepts vont se développer rapidement tout en recevant les faveurs du public qui lui est déjà rompu aux techniques de sauvegarde de l’environnement et tout à fait en mesure d’accepter ce changement.

Les nouveaux sacs qui arrivent sur le marché international sont donc conçus à partir de matière issue de la biomasse et seront compostable il peuvent aisément s’auto dégrader selon certaines mesures comme les sacs papiers. Les grands gagnants sont donc tous les industries capables de fournir ces sacs biosourcés ainsi que les fabricants de sacs en papier ou en tissu, comme Crea’Pack.  Les fabricants de sacs tissu et aussi et surtout les sacs payants que l’on trouve en caisse et qui représentent une manne bien intéressante pour les industriels sont bien acceptés par le public.

Le passage en 2017 de la seconde partie de la loi va encore renforcé la fabrication de ces nouvelles matières et conforté les fabricants de sacs en papier alimentaire dont le nombre devrait exploser.

Le retrait des sacs plastiques bénéficie énormément aux industriels spécialisé dans la fabrication de sacs poubelles, car si beaucoup utilisaient les sachets plastiques fins pour cet usage, ils ne pourront plus. Une aubaine pour des sociétés comme Sak Plast, Thouy, Jumarsol et autres.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !