Bureau à partager : de réelles opportunités pour tous

Bureau à partager : de réelles opportunités pour tous

D’après une étude effectuée en 2011, le taux moyen d’occupation des bureaux dans l’Hexagone est de seulement 45 %. En outre, chaque poste inoccupé en Île-de-France coûte en moyenne 13 000 €. Le fait de procurer aux PME et travailleurs indépendants un espace bureau à partager permet par conséquent à une entreprise de rentabiliser ses installations et de bénéficier de revenus complémentaires.

Pour les locataires, cette offre leur donne l’opportunité de réduire leurs dépenses de location d’un bureau équipé et leur permet d’adopter un emploi du temps adapté à leur rythme de travail. En effet, ils peuvent disposer des locaux et des équipements pendant une tranche d’horaire définie à l’avance, par jour ou par semaine. Ils peuvent bien évidemment modifier ce planning, à condition d’aviser au préalable le propriétaire et que le bureau soit disponible.

Un concept novateur et favorable à l’épanouissement personnel

Le concept de bureau à partager est assez voisin du coworking qui est né aux États-Unis en 2005. Il conjugue en réalité les avantages du travail à domicile et de celui en entreprise. L’individu rompt avec la solitude et l’isolement engendrés par le travail effectué à la maison. En même temps, il n’est pas prisonnier de la structure et du règlement qui régit les sociétés. Cette solution est donc propice à l’épanouissement du travailleur, d’autant plus qu’il évolue dans la plupart du temps dans un cadre apaisant et dans une ambiance sereine.

Des charges financières à partager entre les locataires

Un bureau à partager Paris représente une opportunité pour les PME et les travailleurs indépendants. En effet, ils disposent de bureaux parfaitement équipés et adaptés à leur travail ainsi qu’à leur secteur d’activité. Ces moyens matériels coûtent généralement assez cher et chacun d’entre eux ne peut les acquérir en une seule fois sans grever son budget. Le fait de partager un local équipé permet par conséquent de travailler avec des mobiliers de qualité et des matériels performants, sans se ruiner. De surcroit, les frais d’entretien et d’installation de ces infrastructures sont à la charge du propriétaire.

Enfin, la facturation est habituellement liée à la fréquence d’utilisation. Le locataire qui exploite de temps en temps l’espace bureau à partager paie moins donc par rapport à l’entreprise qui s’en sert régulièrement.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !