Quels intérêts à opter pour le crédit in fine ?

Quels intérêts à opter pour le crédit in fine ?

Le crédit in fine en quelques mots

Il s’agit d’un prêt immobilier destiné uniquement à l’investissement locatif pendant la durée duquel l’emprunteur ne rembourse chaque mois que les intérêts et les assurances. Le capital emprunté n’est remboursé dans sa totalité qu’à la fin, sur la dernière échéance (in fine).

Pendant toute la durée du crédit, l’argent prélevé mensuellement fait l’objet d’un placement financier, en général de type assurance-vie ou bons de capitalisation, qui doit être maximisé pour parvenir au montant du capital emprunté puisque la valeur du placement au terme du prêt servira à rembourser le capital.

Les personnes possédant par ailleurs des produits de placements peuvent les adosser au crédit souscrit. Le taux de ce crédit est légèrement plus élevé que celui d’un prêt amortissable mais offre en contre-partie de réels avantages.

Concrétisez votre projet immobilier avec le crédit in fineUn côté très attractif…

Le crédit in fine permet une importante déduction fiscale et s’adresse donc aux ménages fortement imposés ou percevant par ailleurs des revenus fonciers. Ce type de prêt les autorise à déduire leurs intérêts d’emprunt des revenus locatifs perçus et de réduire ainsi leur imposition.

Cette forme de prêt permet de générer des intérêts plus importants que ceux d’un prêt amortissable car ils portent sur la totalité du capital durant toute la période d’emprunt alors que, dans le cas d’un crédit classique, capital et intérêts décroissent avec le temps.

Le crédit in fine comporte néanmoins certaines limites

La formule n’est toutefois pas dénuée de risques. Si le placement associé au prêt ne s’avère pas aussi performant que prévu ou si dans le pire des cas, le support perd de l’argent, l’emprunteur devra compenser quoi qu’il en soit la perte en capital lors du remboursement in fine.

Lors de la souscription du prêt les banques exigent une hypothèque sur le bien ainsi qu’une épargne équivalente à un minimum de 30 % du capital emprunté. Ce capital, placé sur une assurance-vie, sera nanti en leur faveur, pour que le remboursement du prêt arrivant à son terme ne soit pas assujetti à la vente du bien. C’est d’ailleurs pourquoi le prêt amortissable est le plus souvent choisi auprès des banques et des instituts financiers.

Pour en savoir plus sur le crédit in fine, rendez-vous sur ce portail spécialisé très complet : www.credit-in-fine.fr.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !
Posting....