Les détecteurs de fumée

Les détecteurs de fumée

Depuis le 8 mars 2015, il est obligatoire de poser un détecteur de fumée dans chaque logement. En effet, la loi du 9 mars 2010 n° 2010-238 impose à tous ce nouveau type d’équipement. De plus, la loi oblige les propriétaires à s’inquiéter du fait que le détecteur de fumée soit bien installé. Car, quel que soit le type de logement (résidence principale, secondaire ou locative), c’est bien au propriétaire d’installer ou de payer le matériel. Dans les faits, lorsque qu’une résidence locative est déjà occupée, il est plus simple que ce soit le locataire qui installe le détecteur de fumée. Il lui sera alors, soit remboursé, soit fourni par son propriétaire.

 

Même si l’obligation d’installation a été repoussée jusqu’au 1er janvier 2016 devant l’indisponibilité de nombreux matériels, c’est la date d’achat qui fait foi et cette dernière est bien limitée au 8 mars 2015 minuit. N’oublions pas que même les logements vides, s’ils sont destinés à l’habitation, doivent être équipés. Pour l’installation de l’appareil il est conseillé de le fixé au plafond dans les couloirs près des chambres et loin de la cuisine et à raison de un par étage le cas échéant.

Fotolia_61623427_Subscription_Monthly_MPour que l’équipement soit conforme, il doit remplir deux conditions ; repérer les fumées dès le début de l’incendie, et sonner suffisamment fort pour réveiller les personnes endormies le cas échéant. On se demandera alors pourquoi certains détecteurs sont munis de sourdines… Au moment du choix, il est donc important de vérifier que les sigles de la norme NF soient inscrits sur l’appareil, ainsi que les numéros de série, il doit comporter la mention CE et doit respecter la norme NF EN 14604

La moyenne de prix se situe entre 15 et 25 euros pour un simple détecteur de fumée. Mais il existe des modèles plus évolués intégrant également la fonction de détection de monoxyde de carbone. Cette dernière fonction est d’ailleurs bien plus intéressante, puisqu’il s’agit d’un gaz incolore et inodore, et pourtant mortel qui est le résultat d’une combustion incomplète et qui tue chaque année plus de 100 personnes. Quand on sait qu’il y a plus de 600 victimes dans les incendies par an et qui sont tués non pas par les flammes mais par la fumée, c’est pour cela qu’il est plus que nécessaire qu’un maximum de foyer soit équipé de ce type de dispositif qui pourrait facilement sauver plus d’une centaine de vies par an … De plus dans la plupart des cas ces incendies sont évitables, ils sont généralement dû à des négligences, c’est pourquoi il existe des formations à la prévention des incendies et aux premiers secours au travail.

Pour finir, il n’existe pas de contrôle de logements prévu, de la part de l’état qui n’a pas les moyens techniques de vérifier si les détecteurs de fumée équipent bien les appartements. Enfin, les assureurs n’ont pas le droit de refuser la prise en charge d’un sinistre au prétexte qu’il n’y aurait pas eu de détecteur installé.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !