L’alimentation du chaton

L’alimentation du chaton

Voici maintenant plusieurs jours que vous avez aperçus ce mignon chaton dans la vitrine d’un refuge se trouvant à proximité de votre domicile. Vous décidez alors de l’adopter. Seulement comme vous n’en avez jamais accueilli vous ignorez tout de l’alimentation de votre nouvel animal domestique. Laissez-vous guider !

L’alimentation d’un chaton non sevré

C’est la toute première fois que vous accueillez un chaton. Et vous paniquez un peu dans la mesure où n’y connaissez rien. Rendez-vous sans plus attendre sur Le Mag du Chat. Mais qu’en est-il de leur alimentation ? Leur besoin nutritionnel différent complètement des chats adultes surtout si votre chaton n’est pas encore sevré. Dans ce cas de figure, vous n’avez pas d’autres choix sinon que de vous substituer à la mère en le nourrissant au biberon.

Attention toutefois, comme le lait d’une chatte a une composition très spécifique, vous ne pourriez lui donner le grand classique lait de vache. Ceux de la brebis, de la chèvre, du jument et soja ne feront pas non plus l’affaire. C’est pourquoi seul du lait maternisé spécialement adapté aux chatons non sevrés conviendra. En effet, avec un apport conséquent en protéines, en lipides et en sels minéraux, ce lait apportera les nutriments nécessaires à sa croissance.

De plus, avec un taux de lactose exceptionnellement bas, mais très riche en matière grasse, ce lait maternisé sera plus facile à digérer pour l’estomac encore fragile d’un chaton. Vous en trouverez facilement dans les animaleries, ainsi que sur les boutiques en ligne spécialisées. Investissez également dans un biberon spécialement destiné à cet usage. Le lait sera de préférence à servir tiède dans des intervalles de temps réguliers.

L’alimentation d’un chaton sevré

Sinon, pour limiter les risques de diarrhée, pensez à bien laver, voir à stériliser l’équipement après chaque utilisation. Il est à noter que le nourrissage au biberon peut être arrêté entre la quatrième et la cinquième semaine. Le servage peut être entamé. Qui plus est, passé ce délai, votre petit chat est parfaitement à même de laper son lait dans sa gamelle.

En alternance avec l’allaitement artificiel, vous pouvez petit à petit commencer à introduire des aliments solides, en occurrence de la pâtée. Et dans la mesure où la dentition de l’animal ne sera pas encore bien développée, vous pouvez d’ailleurs mélanger le lait avec de la terrine pour en faire de la bouillie qui sera plus facile à avaler pour le chaton. Vous avez plutôt hérité d’un chaton qui est âgé de plus de deux mois ? Réjouissez-vous, votre compagnon domestique est d’ores et déjà sevré.

Son alimentation sera moins contraignante puisque l’animal n’a plus besoin de consommer du lait. En effet, vous pouvez sans souci lui donner des aliments solides comme les croquettes pour chaton. Quoi qu’il en soit, rien ne vous empêche de lui donner occasionnellement du lait maternisé. D’autre part, pour se désaltérer, mettez également à sa disposition une écuelle régulièrement remplie d’une eau fraiche et propre. Enfin, à proximité de sa zone de repas, la présence d’une herbe à chat peut-être aussi utile, surtout si vous n’avez pas de jardin, ou si vous habitez dans un appartement.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !