Le Gluten : quand l’intolérance devient maladie

Le Gluten : quand l’intolérance devient maladie

L’intolérance au gluten ou maladie de coeliaque est une infection digestive due à la malabsorption au niveau de l’intestin de la protéine contenu dans le gluten. Les céréales sont la principale source de gluten et donc les produits dérivés (pain, pâtes, biscuits, pâtisseries, entre autres et toutes préparations contenant de la farine de blé).

Cette maladie est difficile à diagnostiquer car les symptômes qui en découlent ne permettent pas de les rattacher directement à la maladie (anémie, ostéoporose, problèmes dermatologiques, douleurs abdominales, fatigue chronique …). On parle bien de maladie car l’intolérance détruit peu à peu la paroi intestinale. Une prise de sang peut confirmer le diagnostic avant de procéder à d’autres examens.

Quoi qu’il en soit, il est fortement conseillé de consulter son médecin avant de se lancer dans un régime sans gluten.

Déceler l’intolérance au gluten chez le nourrisson

bebeChez le nourrisson, la maladie peut se déceler rapidement avec le constat d’une croissance brusquement ralentie, de fatigue et d’un changement d’humeur qui va coïncider avec l’introduction d’une alimentation variée.

En revanche, chez l’adulte la maladie peut apparaître à tout âge, raison pour laquelle elle est alors plus compliquée à déceler.

Si l’origine de la pathologie n’a pas encore d’explication, elle semble cependant héréditaire : on parle alors de prédisposition à la maladie.

L’avis d’un naturopathe

S’il n’y a pas à proprement parler de traitement de nos jours, un régime alimentaire sans gluten permet de réduire voire faire disparaître les symptômes et surtout de limiter à terme les complications liées à la maladie (problèmes aux articulations, toux chronique, lymphomes,…).

Cependant, ce régime demande malgré tout de remettre ses habitudes alimentaires en question d’autant que la farine de blé entre dans la composition de nombreux aliments et plats préparés.

La maladie au quotidien

La législation n’impose pas encore la mention de l’apport en gluten au niveau de l’affichage, il faut donc se référer à la liste des aliments autorisé que vous pouvez obtenir dans les centres hospitaliers ou via l’association française des intolérants au gluten.

Ce régime demande donc aussi de l’organisation puisque qu’il faut beaucoup cuisiner « maison » et oublier l’industriel. La contrainte du régime apparait également lorsque l’on est amené à manger à l’extérieure. Il faut faire preuve donc d’imagination à la maison, jongler avec les plats proposés au restaurant et tout simplement prévenir ses amis pour le prochain dîner.

Site d’information utile : http://www.alimentssansgluten.net/

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !