Est-il possible de divorcer sans avocat ?

Est-il possible de divorcer sans avocat ?

Le divorce est une période difficile pour les époux. Il s'agit d'une rupture avec son conjoint et avec sa vie passée. Pour autant, un divorce n'est pas toujours synonyme de conflit. En effet, les époux peuvent d'un commun accord décider de rompre et de régler les effets de cette rupture à l'amiable, sans cri et sans pleurs. 

Divorcer en douceur

Dès lors que les époux se mettent d'accord pour divorcer, la question se pose de savoir s'il est possible de faire un divorce sans assistance d'avocat. La réponse est négative. L'assistance d'un avocat est obligatoire et il faut même noter que chacun des époux aura l'obligation d'avoir son propre avocat pour défendre ses intérêts. Avant la réforme, un avocat pouvait représenter les deux époux devant le juge aux affaires familiales. Cette faculté n'est plus offerte lorsque les époux optent pour un divorce par consentement mutuel. Les avocats ont un rôle très important puisqu'ils vont rédiger et contresigner la convention de divorce. Ce contrat est primordial aujourd'hui puisqu'il va régir tous les effets du divorce, de la garde des enfants à la prestation compensatoire en passant par la faculté de conserver le nom de son conjoint. Même si un avocat doit être mandaté, le divorce peut se dérouler en douceur pour les époux et les enfants le cas échéant. Il faut noter que les enfants du couple auront toujours la faculté de solliciter l'intervention d'un juge pour être auditionnés. Il s'agit d'une règle d'ordre public – c'est-à-dire à laquelle les époux ne peuvent pas déroger alors même qu'ils seraient d'accord.

Qui paie le divorce ?

Lorsqu'on divorce, la question récurrente des époux lorsqu'ils rencontrent leur avocat est de savoir combien va leur coûter leur divorce et la durée de la procédure. Les honoraires des avocats sont libres contrairement aux émoluments dus pour les actes notariés. Chacun des époux devra payer son propre avocat mais il sera libre de négocier les tarifs appliqués. La négociation sera d'autant plus facile si les époux se mettent d'accord sur la convention de divorce rapidement. Il peut être intéressant de profiter de la procédure de divorce pour se faire racheter les prêts en cours afin de solliciter une désolidarisation des financements. Cela permettra de ne plus être lié avec son conjoint même par les prêts en cours.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !