Eclairage : 5 conseils pour y voir plus clair et travailler chez soi dans les meilleures conditions

Eclairage : 5 conseils pour y voir plus clair et travailler chez soi dans les meilleures conditions

De plus en plus de personnes décident de travailler chez eux. La situation devient fréquente nous direz-vous, mais qui entraine quand même certaines contraintes. En effet, il est déjà difficile de se concentrer sur ses tâches ménagères alors qu’en est-il des missions du boulot.

Il existe pourtant plusieurs techniques qui vous permettent d’être plus concentrer sur votre travail à la maison. En effet, l’éclairage de votre bureau est un atout majeur pour rester concentrer. En effet un professionnel du meuble de bureau pour les entreprises et les collectivités a remarqué l’influence de la luminosité sur la productivité des personnes.C’est pourquoi aujourd’hui nous vous donnons quelques conseils pour que vous puissiez élire l’éclairage qu’il vous faut.

Nos conseils en termes d’éclairage pour y voir plus clair

L’éclairage contribue à votre efficacité, tout comme le siège ergonomique en entreprise. En effet une bonne luminosité évite la détérioration de la vue et les fatigues intempestives. Selon les tâches que vous effectuez, l’éclairage n’aura pas la même intensité. C’est pourquoi il est important de connaitre comment bien éclairer son lieu de travail pour garantir un maximum de confort tout en faisant attention à la consommation d’énergie.

Votre espace de travail peut bénéficier d’une lumière naturelle qui correspond à la lumière du jour. La loi n’exige pas de minimum concernant son intensité mais celle-ci n’est pas continue pour permettre un éclairement uniforme toute la journée. La législation française, et notamment l’AFNOR qui régit et fonde les normes, préconisent donc de disposer d’éclairages directs et indirects. L’éclairage direct étant toutes les lumières issues du plafond et l’éclairage indirect correspondant aux lampes à pied et d’appliques murales.

Les normes de l’éclairage

Le respect des normes est très important pour votre sécurité et votre santé. En effet, il est exigé par la Médecine du travail un éclairage de 450 lux minimum et la norme NF EN 12464-1 préconise 500 lux pour les tâches sur écrans d’ordinateur. Des plafonniers dans un bureau n’éclairant que 200 à 300 lux, il convient donc de compléter avec une lumière locale sur le poste pour travailler dans des conditions acceptables.

Adapter l’éclairage selon les tâches

Nous avons tous des morphologies différentes et des métiers différents, la méthode d’éclairage va donc varier dans certains cas. De ce fait, une mission qui demande beaucoup de précision doit bénéficier d’une luminosité locale. Ainsi il est préférable d’installer sur votre poste de travail des lampes à bras longs, malléables pour avoir une luminosité plus soutenue et plus précise, la tête de la lampe devant être placée à 40 cm au-dessus du plan de travail. Nous conseillerons une luminosité générale pour les missions qui demandent peu de précision.

Des opposants de taille : les reflets

Le but étant de vous aider dans vos tâches, il est important d’éviter certains effets néfastes, tels que les reflets, qui entrainent une mauvaise posture et par conséquent des maux de dos. Il est alors conseillé de diriger le faisceau sur plan de travail et non sur l’écran d’ordinateur. Par ailleurs éviter de le positionner sur certaines surfaces qui vont dévier le faisceau lumineux.

La température de la couleur

La température de la couleur est aussi à prendre en compte dans l’aménagement de votre espace. La Médecine du travail demande qu’elle soit comprise entre 2700° et 3400° Kelvin, caractéristique d’une lumière chaude. Par ailleurs la norme NF EN 12464-1 impose un IRC (Indice de Restitution de la Couleur) minimum de 80.

Adaptez l’éclairage selon les personnes

Lampe Lens

La lampe LENS à LED chez Concept Bureau

En résumé pour avoir un bon confort visuel : vous devez respecter les normes et les législations imposées par la Médecine du travail et le Code du travail, car même si vous travailler chez vous, vous êtes sous la responsabilité de votre employeur sauf si vous travaillez pour votre compte.

  • Combinez lumière naturelle, avec éclairage direct et indirect, pour vous assurer des conditions de travail optimales.
  • Adaptez l’intensité et la précision de la lumière en fonction des tâches effectuées.
  • Par ailleurs il convient d’ajuster la luminosité en fonction de l’âge. En effet une personne de la quarantaine aura besoin de plus de lumière qu’une personne de la vingtaine.

Voir aussi : se protéger avec les stores

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !