Les différents types de paiement en ligne

Les différents types de paiement en ligne

Ça y est ! Après des semaines et des mois consacrés à la création de votre site de vente en ligne et à l’approvisionnement de votre stock, votre e-commerce est enfin fonctionnel. Il ne vous reste plus qu’à choisir le type de paiement si vous voulez rapidement servir vos premiers clients. Laissez-vous guider !

Les grands classiques

Vous êtes aussi depuis peu sur un grand projet de boutique en ligne ? En sachant combien cette démarche peut-être complexe, de bons conseils sont toujours les bienvenus. Visitez régulièrement le site Planète Internet. Seulement voilà, que vous proposiez des produits ou des services, aucune transaction ne sera possible sans l’existence d’un système de paiement. Nombreuses possibilités se présentent à vous. Toutefois, ce sont encore les classiques qui sont aujourd’hui les plus populaires auprès des internautes.

Et sans grande surprise, ce sont les cartes bancaires qui arrivent en tête de liste. Visa, American Express, Mastercard… Près de 80 % des achats effectués en ligne sont aujourd’hui réglés par ce moyen de paiement. Attention toutefois, pour rassurer vos futurs clients, pensez à mettre en place les protocoles SSL ou 3Secure qui sont des gages de sécurité. Sinon, avec la carte, le virement est aussi très rencontré. Cette méthode est par contre très utilisée par les ventes entre les entreprises ou le BtoB.

Les portes-monnaies électroniques

Après les cartes et les virements, ce sont les portefeuilles électroniques qui sont en seconde place. Et l’un de leurs meilleurs représentants est PayPal. En quoi est-ce que cela consiste ? Les internautes paient leurs achats par l’intermédiaire de leurs comptes ouverts sur ces plateformes. Des portes-monnaies virtuelles qui sont approvisionnées par des ordres de virements électroniques via le compte en banque de leurs propriétaires. À titre informatif, c’est EBay qui a lancé le concept.

Sinon, aucune transaction n’est possible sans que les deux parties aient donné leurs autorisations à leurs établissements bancaires. C’est pourquoi ce concept est apprécié de par la sécurité qu’il offre. Seul inconvénient, ce service n’est malheureusement pas gratuit. En effet, sur chaque transaction, ces intermédiaires prélèvent généralement une commission pouvant aller jusqu’à 2 % du montant total des achats. Et alors que le monopole était longtemps réservé à PayPal, d’autres plateformes sortent aujourd’hui du lot pour ne citer que Google Wallet et d’Olkypay par exemple.

Les autres modes de paiement

Mais, dans la mesure où les smartphones et les tablettes tactiles font depuis quelques années parties des objets qui sont les plus utilisés au quotidien, l’autre alternative est de faire ses paiements à l’aide de son mobile. Pour bénéficier de ce type de service, l’installation de programmes spécialement destinés à cet effet est toutefois obligatoire (voir ici pour les inovations en la matière). Ces applications utilisent ainsi la fonction NFC de votre appareil. Néanmoins si c’est trop compliqué pour vous, il y a toujours les chèques et les cartes cadeaux.

Ne générant aucun frais, ce moyen règlement est habituellement rencontré chez les grandes marques de distribution et les grandes surfaces. Ici, une carte de fidélité est souvent indispensable. Pour conclure, dans la mesure où chaque internaute a leur mode de paiement préféré, il serait peut-être plus judicieux de proposer plusieurs systèmes. Comme cela, vous ne risquez de décevoir personne.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !