CESU et scandale au sommet de l’état

CESU et scandale au sommet de l’état

Alors que l’immigration clandestine s’invite une fois de plus dans le débat politique Français, il est utile de rappeler que le CESU ne constitue en rien une protection contre le travail dissimulé.

Ainsi un reportage de France 2 vient-il de mettre en avant une affaire qui va faire beaucoup de bruit. Le journaliste révèle qu’un ministre en exercice emploierait une aide à domicile pour s’occuper des tâches ménagères sans la déclarer. Alors même que l’employeur de cette pauvre immigrée sans papiers utilise le chèque emploi service pour la payer, on apprend également qu’il ne cotise pas aux charges sociales et patronales obligatoires. Ainsi, même en utilisant des moyens de paiement officiels, il est possible pour le particulier employeur d’être en infraction avec la loi.

cesu scandaleCe type de scandale fera grand bruit puisqu’il implique le sommet de l’état, mais dans les faits de nombreux employés qui se pensent dans la légalité découvrent avec stupéfaction que leur employeur ne remplit pas ses devoirs. Cela arrive surtout au moment de la retraite, alors que les travailleurs déposent leur dossier de demande de retraite, fiche de salaire à l’appui ;  il arrive souvent que l’administration n’est en fait aucune trace de cotisation retraites.

Cette pratique était malheureusement très répandue dans le bâtiment et les emplois saisonniers, et de nombreux travailleurs se trouvent aujourd’hui avec des trimestres manquants. Avoir un bulletin de salaire, être payé avec des chèques emploi service universels et même payer des impôts ne sont pas forcément des signes suffisants pour justifier d’un emploi.

Et il incombe à chaque salarié de vérifier auprès de l’administration que son employeur est à jour dans ses cotisations.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !