Baby-sitting, comment ça marche ?

Baby-sitting, comment ça marche ?

Il peut arriver pour des parents de s’absenter de la maison pour un temps défini. Mais un enfant en bas âge ne peut être laissé seul dans un habitat. Il convient de confier sa garde à une personne responsable, digne de confiance, et à même de veiller sur lui. Ce rôle est attribué à la baby-sitter. Elle peut intervenir de temps en temps, où de façon régulière. Mais quoi qu’il en soit, le baby-sitting est une profession normée aux conditions d’exécution clairement déterminées par le Code du travail et la convention collective nationale des employés du particulier employeur. Il convient donc de savoir comment fonctionne le baby-sitting.

Un contrat de travail lie employeur et baby-sitter

Si vous décidez de faire appel au baby-sitting pour s’occuper de la garde de vos enfants, vous devez savoir qu’un contrat de travail va vous lier à celle-ci. Elle obtient le statut de personnel de maison ; et vous, celui d’employeur. Ce contrat doit être conforme aux règles édictées par le Code du travail et la convention collective des salariés du particulier employeur. Il peut s’agir d’un CDD, d’un CDI ou même du Chèque Emploi Service Universel (CESU). Vous serez tenus, chacun pour sa part, de vous soumettre aux exigences qui vous incombent.

La rémunération d’une baby-sitter

Le salaire versé à une baby-sitter ne saurait être en deçà du salaire minimum fixé par la convention collective, soit  un montant brut de 9,43 euros par heure, et une valeur net de 7,27 euros. A cette rémunération, il faut ajouter 10% qui constituent les congés payés. Ce qui donne, en définitive, un salaire minimal net horaire de 8 euros pour garder votre enfant

Pour ce qui est des horaires de travail, il en existe deux catégories. D’une part, il y a les heures de travail effectif qui comprennent le temps où la baby-sitter s’occupe des enfants pendant qu’ils sont éveillés. D’autre part, il y a les heures de présence responsable où la baby-sitter veille sur les enfants pendant qu’ils dorment.

Quid de la déclaration pour une baby-sitter ?

En faisant la déclaration de votre baby-sitter, vous lui permettez de bénéficier d’une couverture sociale, et d’avoir une assurance si un accident de travail venait à survenir. Toutefois, en choisissant le CESU, vous n’êtes pas tenu de procéder à cette déclaration ni d’établir un contrat de travail. Dans ce cas, il vous suffit de vous procurer ce chèque auprès de votre banque.

Laisser un commentaire

Actuliens.com, L'actualité en temps réel sur de nombreuses thématiques !